Le retour démoniaque

e58

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

3 commentaires

Un visiteur ("R") a dit :

Ca fout les jetons… l'est vraiment bizzare l'eclaireur!

4 déc. 2010

Un visiteur (Jacques Razu) a dit :

Cher Atil,

Voici un texte proche de vos préoccupations censuré (“trollé” en bonne novlangue, Georges Orwell en jaillirait de sa tombe de colère) par un de vos concisciples sur ce site. Ce texte venait en commentaire d'une planche où son héroïne s'apprêtait à franchir le seuil d'une église. Je pense, à la lecture de votre oeuvre, que ce texte ne manquera pas de vous intéresser (et puis la censure _pardon, le trollage_ est tellemnt imbécile que c'est un vrai plaisir de la contourner) :

“Allons-nous enfin entrevoir l'Esprit Saint ? (_”Comment ? Vous, M. Razu, un libre-penseur, invoquer le Saint-Esprit ? _"Eh, que voulez-vous ? Je suis sans doute un athée hérétique ! Athée théorique et chrétien pratique : égalité selon les Evangiles, nom de dieu ! (…) : “Celui qui s'élèvera on l'abaissera” (Luc, XVIII, 14). Pour notre part, nous préférons et de loin “Tout le monde sera Elevé ou personne”. Et tous ces chrétiens qui ne sont même pas Bons ! (ils ne le sont que le temps de la messe ! Et encore ! Cathos du dimanche).

Parfois, ma foi athée vacille ; elle chancelle : j'en arrive à douter de l'inexistence de dieu. Mais le doute n'est-il pas le revers nécessaire de la foi ? Et les croyances elles-mêmes ne reposent-elles pas sur le principe d'incertitude ? S'il y a certitude, par définition il n' y a plus croyance.

Sans doute, dieu “existe”…comme création intellectuelle de la pensée et de l'esprit humains. Création singulièrement universelle dans le temps comme dans l'espace (*), au singulier (“dieu”) comme au pluriel (“dieux”). Cette création intellectuelle de l'Homme n'est autre qu'une sublimation de l'humain bancal, imparfait de l'Homme. De facto, ce dieu du seul fait de l'Homme est ce qui sublime, ce qui transcende l'Homme, autrement dit ce qui le dépasse (exactement comme l'Argent). Ce dieu du seul fait de l'Homme a pris une telle force, une telle puissance dans la représentation collective que c'est bien là manière d'existence. Il est certain que l'idée humaine, la pensée humaine de dieu, du seul fait de cette force et de cette puissance, agit (les New-Yorkais en savent quelque chose !) ce qui revient à écrire : “dieu agit” (“_Athée, à part ça M. Razu !” _“Athée avec ça !”).

En outre, la seule preuve de l'inexistence de dieu (sinon comme construction intellectuelle) est l'absence totale de preuves de son existence (et pour cause !). Inexistence présumée ! Pascal avait raison : croyant ou athée, c'est le pile ou face du même pari. Athée très conditionnel suis-je !

La création humaine de dieu par l'Homme a à ce point dépassé l'Homme qu'elle a atteint à la plus totale autonomie (exactement comme l'Argent toujours, autre création humaine) et ce jusqu'au renversement ultime qui veut que quelques milliards d'hommes soient intimement persuadés que dieu…les a créés (bientôt, l'Homme sera infiniment convaincu qu'il est une créature de l'Argent !)

(*) Là où il y a société humaine, il ya croyance, il y a divin. Les staliniens (guerre à leur âme) s'étonnaient qu'en dépit de tous leurs efforts, la foi demeurât très vivace au “Paradis des Travailleurs”. A tel point que Staline fit rouvrir les églises. Les Russes, du fond de leur misère, préféraient…“l'enfant-Jésus” au “Petit père des peuples” (Peuple !Tue ton Père !).

Et voila. C'est plus dur à taper (et à écrire, donc !) qu'à caviarder d'un simplre clic dédaigneux de souris.

    Jacques Razu, le Vilain Trôle

hier

Poster un commentaire : AAAALien Votre nom :

Votre e-mail :

Votre blog ou site web :

Champ vide :

Se souvenir de moi sur cet ordinateur

Copinage GHUA en version papier super classe ? Par ici ! CUMSHOT RK

4 déc. 2010

Atil a dit :

C'est dans mon forum de philosophie, plutôt, qu'il faut parler de ca : http://22.alloforum.com/

6 déc. 2010

Poster un commentaire :